Urban Comics

Venez decouvrir l'univers Urban et de nombreuses autres fan fics.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Episode 17 : Mac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Rédac'
Rédacteur
avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 02/12/2004

MessageSujet: Episode 17 : Mac   Lun 25 Juin - 12:06

James Baxton, portant des vêtements civils, se trouvait dans un Central Park baignant dans la nuit. Une heure auparavant, il avait quitté les membres de la Young Justice pour faire un saut chez lui afin de prendre une douche et d’endosser des vêtements plus passe-partout. Cassandra «Cassie» Sandsmark lui avait donné rendez-vous à Central Park. De là, elle lui présenterait ce fameux Mac.
Moins de deux minutes après James, Cassie arriva. A l’instar de Jim, l’adolescente était en civil.

«Tu es sûre qu’on ne va pas déranger ton ami? demanda James. Il est quand même presque deux heures…
-Je vous l’ai dit, Mac ne dort quasiment pas. Il est constamment scotché à son ordinateur. Vous avez le cristal à analyser ?

James sortit l’objet de la poche de son jean.

-Parfait. Si quelqu’un peut vous dire ce que c’est, c’est bien Mac.
-Mais vous êtes combien dans votre bande?
-A l’exception de Mac, vous avez vu tout le monde. Donc on est cinq.
-Et vos parents sont au courant de vos escapades nocturnes?
-On s’arrange pour qu’ils ne le découvrent pas. Pour moi, pour l’instant c’est facile : ils sont en voyage pour encore au moins un mois.
-Je continue à dire que jouer les super-héros n’est pas de votre âge, soupira James.
-Et moi je dis que jouer le super-héros n’est plus du vôtre, dit Cassie avec un grand sourire. Bon, on devrait y aller.»

Tout deux se dirigèrent vers une ruelle déserte d’où ils pourraient prendre discrètement leur envol.
*****
Environ dix minutes plus tard, James se trouvait devant une très grande grille. De l’autre côté de cette dernière, il pouvait contempler un immense manoir trônant au milieu d‘un vaste domaine. Sur la grille se trouvait un panneau sur lequel était inscrit en lettres dorées «Manoir McKenzie».

Cassie sonna. Moins de dix secondes suffirent pour que la grille s’ouvre. L’homme et l’adolescente se dirigèrent vers le manoir. Alors qu’ils n’étaient plus qu’à quelques pas, la porte d’entrée s’ouvrit, laissant apparaître un homme d‘une quarantaine d‘années. Noir, chauve, les lunettes de travers, il portait une robe de chambre bleue claire et des chaussons assortis. Il ne semblait pas ravi de voir les deux intrus.

«C’est lui, Mac? chuchota Jim à l’oreille de Cassie alors qu’ils continuaient d’approcher de l‘homme.
-Non. Lui, c’est Monsieur Toliver, son majordome.
-Un majordome qui, contrairement à son «No Life» de patron, a besoin de dormir, lui! ronchonna l’homme.
-Désolé, Monsieur Toli’, dit Cassie en donnant une bise sur la joue du majordome. Ça ne se reproduira plus.
-Vous m’avez dit exactement la même chose il y a trois jours… Enfin trois nuits… Oh, je sais plus où j’en suis.

Monsieur Toliver dévisagea James, avant de lui adresser la parole.

-Et vous êtes?
-Je m’appelle James Baxton. Vraiment navré de vous déranger à une heure aussi tardive, mais il s’agit d’une urgence…
-Je n’en doute pas, je n’en doute pas. soupira le majordome. Entrez.

Il s’adressa à Cassie.

-Vous savez où trouver Martin, je présume? Vous m’excuserez de ne pas vous accompagner, mais mon lit me réclame. A moins que ça ne soit l’inverse…»

L’homme s’éloigna et tourna à un angle.

James n’en revenait pas de l’immensité du manoir. Il y avait des portes partout. Cassie lui dit de la suivre. Ils restèrent au rez-de-chaussée (de dehors, on pouvait compter trois étages) et se dirigèrent vers la bibliothèque, qui était très grande bien entendu. Cassandra se posta devant l’une des nombreuses étagères que comptait la pièce. Elle saisit un épais roman, sur la tranche duquel ou pouvait lire «La mort du Démon Hurleur, de Bakusan-Koni». Le fait de retirer ce livre de l’étagère eu pour effet de faire coulisser le meuble telle une porte de supermarché.

«Classique!» pensa James.

Avec Cassie, il pénétra dans un petit ascenseur. Le meuble se referma et l’ascenseur descendit automatiquement. Au bout de quelques secondes, ils arrivèrent à destination, et ce qu’il vit laissa James sans voix. L’ascenseur les avaient menés dans une immense grotte souterraine. Là se trouvaient disséminés un peu partout des véhicules aux formes étranges, des ordinateurs, un coin aménagé en laboratoire avec des dizaines de fioles, des microscopes… En plein milieu de la grotte trônait un immense écran de la taille d’un écran de cinéma. Il était allumé et plusieurs fenêtres étaient ouvertes. A sa base, un clavier tout aussi immense formait un arc de cercle. Et assit sur un fauteuil, un individu, dont James ne voyait que l’arrière de la tête, pianotait frénétiquement sur les touches devant lui.

«Martin?
-Je suis à toi dans quinze secondes, Cassie, répondit le jeune homme. Le temps de clore ma conversation sur MSN avec Ben Wawe.
-On est où, ici? chuchota James à l’adolescente.
-C’était la grotte secrète du père de Martin…
-C’est qui, son père?»

La conversation ne pu aller plus loin, Martin les interrompit.

«Que puis-je pour vous?

Maintenant, James pouvait parfaitement voir son interlocuteur. La vingtaine, brun, le jeune homme était cloué sur un fauteuil roulant.

-Je te présente Monsieur Baxton…
-Baxton? l’interrompit Martin. Vous êtes Steelman?

A ces mots, Jim lança un regard accusateur à Cassie. La jeune fille se défendit:
-Me regardez pas comme ça. Je vous ai déjà dit que Cérébra avait découvert votre identité… Et ben quand elle a balancé votre nom, Martin était là…
-Et qui d’autre le sait?
-Toute l’équipe…
-Super!
-Excusez-moi de vous interrompre, mais si vous pouviez me dire ce que vous voulez… Parce que j’ai une partie de Guilde Wars qui va pas tarder à commencer…
-Monsieur Baxton aimerait que tu analyses un objet pour lui.
-Pas de problème! Donnez-le moi.»

James donna le morceau de cristal à Martin. Ce dernier le mit dans un appareil cylindrique en métal. Puis il retourna pianoter sur son clavier.

«L’ordinateur va tout d’abord analyser la composition du cristal. Puis il va chercher dans toutes les bases de données du monde des informations. Je vous préviens, ça risque de prendre du temps…

Un message apparaissant sur l’écran empêcha Martin de terminer sa phrase.

-Quoi? Déjà?
-Qu’y a-t-il? demanda James en s’approchant du fauteuil de Martin.
-L’ordinateur à trouvé ce que c’était. L’objet était dans les archives de mon père. Il s’agit d’un morceau du cristal M’Krann. D’après mon père, le cristal M’Krann permettrait de voyager à travers le temps et les dimensions. Mais son utilisation demande un très grand effort de concentration.
-On sait d’où il vient, ce cristal? demanda Cassie qui s’était elle aussi rapprochée.
-Non, mon père l’ignorait. En tout cas, heureusement que c’est vous qui l’avez, Monsieur Baxton. Je n’ose pas imaginer cet objet entre de mauvaises mains. Vous imaginer? Pouvoir voyager dans le temps?
-J’imagine très bien! répondit James. Je vais pouvoir sauver Mike!
-Hein? s’exclama Cassie. Vous parlez du flic dont vous êtes accusé du meurtre?
-Oui. C’était aussi mon meilleur ami. Et avec ce cristal, non seulement je vais savoir qui l’a réellement tué, mais je vais pouvoir le sauver!
-Non! intervint Mac. Vous ne pouvez pas faire ça. Vous avez pensé au paradoxe temporel?
-Excuse-moi de te dire ça, Martin, mais on est pas dans un film de science-fiction!
-Ah bon, Cassie? Pourtant, je suis en pleine discussion avec deux personnes qui peuvent voler, non? Ce cristal M’Kraan permet de voyager dans l’espace-temps, alors que c’est encore impossible de nos jours, je me trompe? Alors croyez-moi quand je parle de paradoxe temporel. Monsieur Baxton, je comprend ce que vous ressentez. Mon père est mort quand j’avais dix ans. Et même si je l’aimais de tout mon cœur, jamais je ne remonterai le temps pour l’empêcher d’entrer dans cet immeuble piégé. Car si je le sauvai, je n’essaierai pas de reprendre le flambeau huit ans plus tard. Et si je ne tentai pas une carrière de super-héros, je ne me briserai pas la colonne vertébrale lors de mon premier combat. Et si je ne finissais pas en fauteuil roulant, je ne monterai pas une équipe de super-héros, qui je vous le rappelle, est intervenue lors de votre confrontation avec Browning et son pote! Sans Impulse, qui sait comment ce combat se serait terminé? Alors je vous en prit, Monsieur Baxton, laissez tomber. Trop de choses sont en jeu. Il ne s’agit pas que de votre ami…

James parut réfléchir quelques instants. Puis…

-Ton raisonnement se tient, Martin. Tu es certainement plus sage que moi. Mais rien ne m’empêchera de sauver Mike!

Martin poussa un soupire.

-Très bien. Je pense que je n’arriverai pas à vous faire changer d’avis. Et je ne peux pas vous en empêcher. J’espère seulement qu’en voulant bien faire, vous n’allez pas aggraver les choses.»

Jim se dirigea vers l’analyseur cylindrique et en sortit le morceau de cristal.

«D’après mon père, dit Martin qui était repartit sur son énorme ordinateur, il faut tenir le cristal dans sa main et se concentrer sur le lieu et l’époque où on souhaite se rendre.
-Je sais. On m’a déjà dis ça…
-Bonne chance.
-Merci, Cassie. Merci à vous deux pour votre aide. Bon, je vais d‘abord faire un test. Je veux assister à ma naissance!»

James serra le cristal dans sa main, ferma les yeux, et presque aussitôt disparu.

«Sa naissance… Très mauvaise idée… soupira à nouveau Martin.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Episode 17 : Mac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 129 : Fairy Tail
» Episode 1 - Disparition sur le campus
» Nouvelle episode de lost s06 l'episode bonus
» Episode 10 : L'etoile de mer
» Episode 18 - Voix intérieures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Urban Comics :: Séries en cours :: Steelman-
Sauter vers: