Urban Comics

Venez decouvrir l'univers Urban et de nombreuses autres fan fics.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Episode 12/12

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Quelle note pour cet épisode ?
5/5
33%
 33% [ 1 ]
4/5
33%
 33% [ 1 ]
3/5
0%
 0% [ 0 ]
2/5
0%
 0% [ 0 ]
1/5
0%
 0% [ 0 ]
Auteur
33%
 33% [ 1 ]
Total des votes : 3
 

AuteurMessage
La Rédac'
Rédacteur
avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 02/12/2004

MessageSujet: Episode 12/12   Mar 15 Sep - 20:44

Épilogue.

« Voici le cri de la détresse des hommes :
La joie de notre cœur a cessé, la couronne de notre tête est tombée,
C'est pourquoi notre cœur est dans la tristesse.
Est-ce que Dieu aurait oublié d'avoir pitié ? A-t-il retiré son pardon ?
Son amour pour nous est-il épuisé ? »
Lamentations de Jérémie.

Les cornemuses rendaient un dernier hommage à Adrian Chase tandis que le les tambours battaient le rythme. Dans son uniforme d‘apparat, Patricia sentit l’émotion la submerger. Une larme roula sur sa joue pour venir s’écraser sur la terre encore fraîche. Cette fois, il l’avait vraiment quitté, et pour de bon. Jamais plus elle ne l’entendrait plaisanter ou insulter copieusement les joueurs des Celtics de Boston lorsqu’il gagnait contre les Lakers. Ni son rire et sa voix graveleuse qui l’avaient charmé tant de fois. C’était bel et bien fini pour Adrian et Patricia espérait qu’il gagnerait le paradis car il le méritait amplement. Elle s’était battue pour que des funérailles de policier lui soit accorder, même si il avait été licencié. Appuyée par l’ancien commissaire Ross, elle avait gagné gain de cause, alors que la ville se réveillait en apprenant l’assassinat à la bombe de Leonid Kovar et la mort de Grant Wilson, le tueur en série qui avait frappé la ville pendant presque deux mois. Elle se souvenait de cette nuit là. Elle avait suivi Adrian jusque sur les quais, espérant l’aider à capturer le criminel, mais elle avait perdu sa trace dans la nuit. Il avait sans doute deviné qu’elle le suivait. Si seulement, elle l’avait accompagné, alors peut-être qu’à l’heure qu’il est, Adrian ne serait pas raide mort dans un cercueil en pin, à quelques mètres sous terre. Elle était arrivée trop tard et c’était rageant de savoir qu’elle n’avait pas pu le sauver, comme si il en avait voulu ainsi pour la protéger.

Prisonnier du psychopathe, Adrian avait résisté tant qu’il avait pu aux tortures physiques et morales qu’on lui avait infligé. Il avait sauvé la vie de Marcia après un effort ultime et avait planté une hache dans le dos du commissaire de la ville. Grant Wilson était bel et bien mort et le cauchemar s’arrêtait avec lui. Trayce était arrivée cinq minutes trop tard, alors qu’il se vidait de son sang, au sol. Elle avait pellé des renforts et une ambulance mais c’était trop tard. Il avait rendu l’âme au creux de ses bras, le visage tiré par la douleur. Mais elle savait qu’au fond de lui, il avait compris qu’il avait réussi sa dernière mission. Il avait sauvé Marcia King et avait arrêté le tueur et violeur en série qui ensanglantait San Francisco. De plus, Raven, la jeune Titan qu’elle avait trouvé sur place, lui avait affirmé que sans lui, elle serait morte et lui avait raconté une histoire à peine croyable sur un démon qui habitait le corps de Grant. Mais peu lui importait en vérité. Le seul réconfort qu’elle avait était que Adrian était mort en héros. Et ça lui suffisait.

Au garde à vous, elle salua la dépouille de son ami, comme les trois autres officiers de police présents, ainsi que l’ancien commissaire Ross, en habit civil. Sans lui, jamais cette cérémonie n’aurait eu lieu. Si seulement tout les flics pouvaient être comme cet homme, et arriver ne serait-ce qu’à la cheville d’Adrian. Alors le monde serait peut être plus juste. Mais elle ne rêvait pas. Elle ne rêvait plus et ses dernières illusions s’envolèrent alors qu’un petit bulldozer jaune terminait d’enterrer Adrian. Rien ne changerait, seul le nombre de morts augmenterait, s’entassant dans ce cimetière déjà saturé par le manque de place. Déjà l’arc de cercle qui entouré la tombe fraîche se brisait et les spectateurs se dispersaient tandis que les dernières notes de musique étaient emportées par le vent. Les deux officiers à côté d’elle rompirent les rangs, la laissant seule dans son chagrin. C’était bel et bien fini. A tout jamais.

Essuyant les larmes qui coulaient en rivière sur ses joues elle se retourna et rejoignit une jeune femme vêtue d’une robe noire, assise dans un fauteuil roulant. Marcia King avait les yeux rougis par les larmes qu’elle avait versé. Encore marqué par les stigmates des coups qu’elle avait reçu, son visage exprimait une tristesse lasse et résignée.

« C’est fini. »

Patricia avait lâché ces quelques mots dans un hoquet, retenant ses sanglots comme elle le pouvait. La main de Marcia saisit la sienne et elle lui lança un regard plein de désespoir. La jeune journaliste était encore trop choquée par les évènements qu’elle avait vécu pour pouvoir parler. Ca reviendrait sûrement, se dit la femme policière pour elle-même. Pour l’heure, elles étaient toutes les deux des femmes brisées qui avaient besoin d’un véritable nouveau départ. Patricia avait d’ors et déjà remis sa démission à son bureau et allait s’installer à Cheyenne pour recommencer une nouvelle vie. Elle en avait assez de San Francisco et avait définitivement perdu l’espoir de guérir les États-Unis du mal qui les rongeait. Marcia allait venir avec elle. Elle n’avait plus personne d’autre et avait besoin de quelqu’un pour s’occuper d’elle. Plus jamais elle ne se laisserait approcher par un homme et Patricia n’avait plus confiance en eux. A eux deux, elle pourrait peut être vivre. Vivre de nouveau. Dans longtemps bien sûr. Mais elles y arriveraient.




Victor soupira. Adrian était mort. Il l’avait appris en même temps que l’identité du tueur en série qui ensanglantait San Francisco, sous la protection de Kovar, lui aussi mort. Le frère de Joey Wilson, le Diable en personne. A croire que la tare était familiale. Quel autre cinglé du clan Wilson le monde allait-il découvrir au prochain épisode ? Le père caché ? La demi-sœur maniaque ? Le grand-père zoophile ? L’athlète se doutait bien que l’histoire de démon qu’avait raconté Raven devait être lié à la folie de Grant Wilson. Il n’avait pas revu la jeune japonaise depuis lors et la découvrir à l’enterrement de Chase ne l’étonna qu’à moitié. Il s’étonna encore moins lorsqu’il la vit se diriger vers lui.

« Salut, Victor. »

Sa voix était cassée par un chagrin non feint. A peine eut-elle terminé sa phrase qu’elle se jeta dans ses bras. Un peu surpris, Victor se fit maladroit en tentant de la réconforter. Il ne l’avait encore jamais vu pleurer.

« Euh… Ca va aller, OK ? T’inquiète pas. Il a menait sa mission jusqu’au bout. C’est un héros.
- Son ex-femme n’est pas venu. Il y a juste ses deux enfants et leur nourrice. »

Raven pointa du doigt une vieille femme couvert d’un voile et deux petits bambins, tête baissée.

« Je sais, oui. Mais toi tu es venu. Trayce et sa copine journaliste aussi. Il aurait été heureux de vous voir toutes les trois. J’en suis sûr. »

Raven se dégagea un peu violemment, apparemment honteuse que Victor la voit dans cet état. Puis elle essuya ses yeux et dit d’un ton faussement détaché :

« L’explosion, c’était toi ?
- Oui. Je suis plus solide que je le pensais. J’en suis sorti indemne. Ou presque. »

Il passa un doigt sur son torse, dissimulé sous son pull. Il était entièrement brûlé à cet endroit.

« Kovar est mort ?
- Oui. Ils ont retrouvé son corps. Ce type a brisé la vie de Stein.
- Stein était donc le Vigilante…
- Exact. Maintenant tout est fini. Mais comment tu connais Stein ?
- J’étais l’informatrice de Marcia King. Et j’observais l’enquête de loin. Pour Sarah Simms. Elle s’occupait de la première victime de Wilson. »

Victor ne fut pas surpris d’apprendre ça. Raven avait bien des facettes et il comprenait parfaitement qu’elle ait choisi d’arrêter Wilson, frère. Après tout, Joey et elle avaient été lié par cette histoire de démon. Normal qu’elle s’occupe du cas de Grant.

« Grant Wilson était… possédé ?
- Pas totalement. Trigon n’avait réussi qu’à le contrôler partiellement. Grant est coupable des crimes qu’il a commis. »

C’était difficilement croyable pour un esprit pragmatique comme celui de Victor mais il avait appris à faire confiance à Raven. Et à croire au monde obscur auquel elle appartenait.

« Le démon… Trigon… Il est mort ?
- Non. Il semble immortel. Mais j’ai réussi à l’emprisonner. »

Raven dévoila un collier autour de son cou auquel était accroché un joyau rouge sang.

« Dans ce truc ? Et bien. Espérons qu’il n’en sorte plus jamais.
- J’y veillerai. »

La nuit commença à tomber. Déjà, la silhouette de Raven se faisait plus floue. Elle allait partir, Victor le savait. Elle avait sa propre mission à accomplir désormais. Protéger le monde de Trigon. Et elle resterait seule pour l’accomplir. Victor repensa soudain à Garfield. Il était très proche de Raven.

« Garfield est loin désormais. Je ne compte pas le retrouver. J’ai appris qu’il vivait à Hawaï. »

Elle avait lu dans ses pensées.

« Bon et bien… Adieu alors. Je suppose qu’on se reverra pas.
- Je pense que non. Bonne chance pour ce que tu as à accomplir.
- Bonne chance à toi aussi. »

Victor soupira puis se retourna, esquissant un pas vers la sortie du cimetière. Il n’y avait plus personne et les morts dormaient maintenant en paix.

« Attends. »

Victor se retourna.

« Si jamais tu ne sais pas où aller, Sarah Simms pourrait t’héberger quelques temps si tu le souhaites. Je lui ai parlé de toi et je pense que vous vous entendrez bien.
- Hum… Je verrai. Il faut que je fasse deux trois trucs avant. »

Victor avait récupéré les dossiers concernant les individus qui l’avait robotisé sur le bureau de Stein. Personne n’avait encore signalé la disparition du lieutenant de police. Bientôt, sa photo s’afficherait parmi les autres portés disparus. Le Vigilante. Par sa faute, Mal et l’ancien capitaine de police Hank Hall étaient morts. Mais il lui avait donné ce que Dick lui avait promis. Sa vengeance. Il pleurerait ses amis après l’avoir accompli.

Perdu dans ses pensées, il ne vit pas Raven disparaître, happée par la nuit.




Jeff Sanders suivit du regard Victor Stone qui bientôt disparut derrière les grilles du cimetière. Il était vêtu d’un costume différent de son prédécesseur, Harry Stein. Maintenant que ce dernier était mort, Jeff avait décidé d’apporter sa propre touche au personnage qu’il incarnerait désormais. Un simple foulard rouge masquait le bas de son visage et laissait voir ses yeux. Il portait toujours la veste d’amiral bleue nuit mais avait tronqué son jean pour un pantalon blanc et ses rangers pour des santiags. On pouvait reconnaître là le clin d’œil à ses origines rurales. Mais l’ensemble du costume et surtout, le regard perçant du justicier donnait une allure effrayante au justicier. Beaucoup plus marquante que l’ancien costume, trop militaire.

Harry avait fais la guerre du golfe et ça s’était reconnu dans son costume. Mais maintenant c’était au tour de Jeff de prendre la relève. Harry l’avait initié au rôle de justicier avant qu’il n’entre dans la brigade où il bossait actuellement. A l’époque, Jeff était encore déboussolé par le mariage de son frangin avec son ex-copine. Harry l’avait repéré dans un bar malfamé, l’avait sauvé des poings d’un colosse d’Alaska un peu trop soul. Puis pendant des mois, Harry l’avait entraîné, lui confiant ses plans et sa sortie théâtrale avec l’assassinat de Kovar. Celui-ci avait été retrouvé coupé en deux. Ses pseudos-pouvoirs ne l’avaient pas aider à survivre à une explosion qui avait détruit la villa du russe et ses occupants. Excepté Victor.

Finalement, tout s’était passé comme prévu. Les méta-humains de Kovar avaient été éliminé, sans trop de pertes humaines dans l’autre camp. Après le combat, Jeff avait recueillit Lilith, Kole et Karen. Un trio qui pourrait être utile dans sa lutte contre le Mal. Une croisade que Jeff poursuivrait coûte que coûte, ici à San Francisco.

La lune brillait désormais et avait chassé les derniers rayons du soleil. Une nouvelle aire commençait pour la ville des Titans.


Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Episode 12/12
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 129 : Fairy Tail
» Episode 1 - Disparition sur le campus
» Nouvelle episode de lost s06 l'episode bonus
» Episode 10 : L'etoile de mer
» Episode 18 - Voix intérieures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Urban Comics :: Séries en cours :: Urban Vigilante-
Sauter vers: