Urban Comics

Venez decouvrir l'univers Urban et de nombreuses autres fan fics.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Episode 5

Aller en bas 
AuteurMessage
Ben Wawe
Administrateur/Directeur
Ben Wawe

Nombre de messages : 2507
Age : 32
Localisation : A l'ombre de mes rêves.
Date d'inscription : 02/12/2004

Episode 5 Empty
MessageSujet: Episode 5   Episode 5 EmptyVen 21 Jan - 10:41

Chris Foster sortit de sa voiture de police. On l’avait fait venir parce que quelqu’un attaquait une femme dans sa voiture. Bon, c’était quelque chose de simple à faire : arriver, appréhender l’agresseur, l’emmener au poste, l’interroger durement, et après le laisser aux avocats. Peut-être même aurait-il de la chance en ayant une « récompense » de la part de la victime…

Mais là, c’était différent. Il l’avait sentit quand il était arrivé dans le quartier. Tous les volets étaient tirés, personne n’était dehors, même pas un chat. Etrange, très étrange. Généralement ce quartier fourmillait de vie et de trafics en tout genre, et l’agression de quelqu’un ne changeait rien cette routine. Il se passait véritablement quelque chose d’inhabituel.

Chris voyait quelque chose…une sorte de chose au-dessus d’une masse informe. La victime, peut-être ? Non…personne n’aurait pu faire cela à un être humain…non ?
Chris et son coéquipier avançaient doucement, leur arme à la main. Ils avaient criés avant leur traditionnel « Lâchez vos armes et les mains en l’air » mais la…chose qui était au-dessus du corps n’avait rien fait. Ils avançaient donc lentement vers la créature, voyant de mieux en mieux la scène auparavant confuse et floue.

C’était bel et bien un corps qui était par terre. Du moins ce qu’il en restait. La femme ne semblait plus avoir de visage, et du sang noyait tout. Mon dieu, pensa Chris. Quel massacre. Il n’avait jamais vu telle horreur. Si il n’avait pas été en service il aurait vomi tout ce qu’il avait mangé dans la journée.
Chris décida alors de ne plus regarder le corps de cette femme qui le hanterait jusqu’à la fin de sa vie, qui allait élire domicile dans ses cauchemars les plus profonds. Alors qu’il était à quelques mètres du corps et qu’une affreuse odeur de sang attaquait ses narines, le policier vit la chose et ne pu plus bouger.

Mon dieu, pensa-t-il pour la deuxième en quelques secondes. Mon dieu. Qu’est-ce que c’était ??? On aurait dit une…chose, on ne pouvait appeler cette créature autrement. Elle était faite de…pierres ? Des pierres orangées, presque ocres…elle était immense. Majestueuse, impressionnante. Ses lourdes mains à quatre doigts avaient sur elles un liquide dont tombant régulièrement une goutte. Du sang. Il avait les mains sanglantes.
Sa respiration lente, régulière, mais bruyante, qui soulevait son immense torse de pierre, n’inspirait que puissance et peur. Comment une telle chose pouvait exister ?

« Rendez-vous ! Ou nous tirons ! »

Pourquoi son coéquipier avait-il dit cela ? Ils n’avaient aucune chance contre la créature, c’était impossible de survivre…pourquoi ce jeune crétin avait-il dit cela ? N’avait-il pas vu le corps massacré aux pieds de la chose ?

« Rendez-vous !
- Non. »

Seigneur…sa voix était monstrueuse, pensa Chris. Forte, lourde, étrangère. La voix qui parle dans vos pires cauchemars, celle qui hurle un rire diabolique quand vous subissez vos pires peurs dans vos rêves les plus affreux…cette chose avait cette voix…cette voix qui fit dresser les poils des deux hommes…

« Obtempérez !
- Non.
- Nous allons tirer !
- Allez-y. »

Le coéquipier de Chris tira. Quel crétin, pensa le plus vieux des deux. La chose, si elle était blessée, allait le massacrer…et si elle ne l’était pas, elle allait le massacrer quand même. Le jeune officier de police tira encore deux balles, qui ricochèrent comme l’autre sur la « peau » de la créature, qui parut ne même pas les sentir. Il était comme une statue de pierre, quelque chose de supérieur…rien ne semblait l’arrêter.

« Vous voulez m’arrêter parce que je l’ai tuée. Et pourtant je n’ai fais que la justice ! Vous ne m’avez pas écouté quand je suis venu chercher la justice. Maintenant, je la fais moi-même… »

Il avait dit cela avec de la haine dans la voix, alors qu’elle avait été plutôt monocorde avant…il observa alors quelques instants Chris et son coéquipier. La chose planta ses yeux bleus dans ceux des policiers, qui furent paralysés par ce regard pénétrant. Ils restèrent là de longues secondes, avant qu’il ne donne des coups dans le sol de façon frénétique, en faisant trembler le sol et les immeubles.
Les deux policiers ne pouvaient rien faire, ils avaient trop peurs. Quand la chose descendit dans le trou qui menait aux égouts qu’elle avait fait, ils ne purent pas bouger. Ils mirent de longues minutes à pouvoir bouger le moindre doigt, craignant de revoir cette créature qui allait désormais hanter leurs rêves et apparaître dès qu’ils fermeraient les yeux…


Plusieurs mètres sous terre, Red et Sue marchaient dans les égouts, dans l’humidité et les eaux sales, à moitié nus. Ils étaient fatigués, blessés, exténués, à bout. Ils n’en pouvaient plus, ne savaient plus où aller. Que faire ? Ils allaient être traqués car criminels. Et personne ne croirait à leur histoire d’être en flammes…ils allaient sûrement rester à l’ombre pour le reste de leur vie.
Soudain, alors qu’ils allaient marcher dans un tunnel, ils virent quelque chose tomber du plafond dans un écroulement de pierres et d’asphalte. La poussière cachait entièrement la créature énorme et puissante, qui se releva lentement, mais maladroitement, le plafond était trop bas pour elle.

Malgré la poussière et la fumée issue de l’éboulement, Red et Sue virent l’énorme chose de pierre. La jeune femme étouffa un cri de peur en se cachant derrière le jeune génie, qui observa attentivement la chose qui leur faisait face, calmement. Red réfléchit quelques instants, puis se retourna pour faire face à Sue.

« Je crois, ma chère, savoir ce qu’il se passe. Et je crois avoir une idée pour aller dire bonjour à celui qui nous a fait cela… »

Un sourire sadique et machiavélique illumina alors son visage tandis que Sue lui rendait un sourire figé et crispé…

_________________
Co-fondateur/Directeur/Rédacteur d'Urban Comics. You can call me God.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://benthomas.over-blog.com/
 
Episode 5
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 2.15: Phases
» Episode 2.17: Passion
» Episode 19: Grey 17 Is Missing
» Episode 1.01 : Welcome to the Hellmouth
» Episode 1.05 : Never Kill a Boy on the First Date

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Urban Comics :: Séries en cours :: Urban Fantastic Four-
Sauter vers: