Urban Comics

Venez decouvrir l'univers Urban et de nombreuses autres fan fics.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Episode 8 Vengeurs, Rassemblement! par Ben Wawe

Aller en bas 
AuteurMessage
La Rédac'
Rédacteur
La Rédac'

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 02/12/2004

MessageSujet: Episode 8 Vengeurs, Rassemblement! par Ben Wawe   Dim 13 Nov - 20:21

Lentement, ils arrivent. Un à un, dans leurs styles qui sont reconnaissables par leurs moyens de locomotion. Un à un, ils arrivent dans ce vieil entrepôt abandonné dans le Lower East Side, près du fleuve. Un à un, ils se dirigent vers le rendez-vous qu’ils appréhendent.
Steve arrive tranquillement à pied, vêtu d’un simple jeans et d’un pull à col roulé. Il semble assez détendu et calme, mais l’on peut voir quelques cernes en plus sur son visage et ses mains tremblent parfois, chose qu’il tente de cacher. De plus, il ne semble ne pas avoir dormi depuis plusieurs jours. Son état de surveillé par le SHIELD ne doit pas aider…
Tony arrive en rollers, avec une grande combinaison beige qui cache presque tout son corps, hormis les mains qui étaient gantées et le visage recouvert d’une sorte de casque de vélo muni d’une paire de lunettes. Son éternel sourire était encore placé sur son visage.
Janet et Hank arrivent tranquillement en taxis. Ils semblent heureux et reposés, même si le fait qu’ils soient si rapprochés, si collés l’un à l’autre démontre que les stigmates des derniers événements sont encore présents et ne partiront pas aussi vite.

Ils ne sont même pas surpris quand ils se rencontrent tous devant le grand bâtiment en taule. Durant de longs instants, les membres de ce qui avait failli être il y a peu la grande force de frappe répressive policière ne dirent rien, s’observant en ayant une expression figée sur le visage. Depuis la mise en repos « temporaire » annoncée par Fury et leur mise aux arrêts (ainsi que leur libération en attente de leur procèsà, ils ne s’étaient pas vus. Ils n’avaient pas cherchés à se revoir, d’ailleurs.
Ce fut Steve qui parla en premier, semblant prendre de l’assurance.

« Bien…je suppose que nous avons tous eu un appel de Nick. Comme moi, ça ne doit pas vous faire très plaisir après les horreurs lors de notre dernière rencontre, mais…maintenant qu’on est là, si on rentrait ? »

Rogers sourit alors, et tous firent de même à sa suite, et Tony parla en se dirigeant, toujours avec ses rollers, vers l’entrée de l’entrepôt.

« Ouais…allons voir ce qu’il veut… »

Les autres entrèrent alors à sa suite. Le bâtiment était une immense structure qui stockait avant les arrivées et départs de marchandises du fleuve, mais avec les différentes crises et les restructurations de la marine marchande de New York, il avait été fermé et constituait, avec d’autres endroits dans son cas, une zone privilégiée pour les voleurs, criminels ou adolescents ayant besoin de solitude. En clair, un excellent endroit pour un rendez-vous secret.

« Nick ? »

L’entrepôt était entièrement vide, et ni Steve, Hank, Janet ou Tony ne voyaient quelque chose. Ce dernier tournait autour des autres, puis commença à perdre patience.

« Tu crois qu’il joue avec nous ? Ou que c’est un piège ? Les Krees, encore ? »

La peur était presque palpable dans sa voix : après tous les événements, Stark n’aimait pas que l’on reparle des Krees, et tous les problèmes avec l’infiltration de Jones…cela l’avait rendu nerveux et presque paranoïaque.

« Ce n’est pas un piège, mes amis…si je peux vous appeler ainsi… »

La voix qui venait de prononcer ces mots était très familière aux personnes présentes : c’était celle de leur ancien chef, celui qui les avait fais se rencontrer, Nick Fury. Celui-ci sortit alors de derrière eux, dans la zone d’ombre près de la porte.

« Nick ? Mais…mais qu’est-ce que tu as ? »

Le visage de Fury était boursouflé de blessures, et on avait vraiment du mal à distinguer les traits du flic sous les bleus et les pansements qui recouvraient sa face. Il avait aussi un plâtre à la main gauche et avait un peu de mal à lever la paupière de l’œil droit.
Les quatre personnes présentes étaient choquées par cela.

« Mmh ? Ah, vous voulez parler de mon aspect physique…en fait, c’est pour ça que je vous ai fais venir. Mais d’abord, je dois m’assurer que vous ne direz rien…j’ai votre parole ? »

Un petit moment de silence se fit alors. Jamais ils n’avaient imaginés que Fury, celui qui les avait recrutés, qui avait participé à la fin de leur première mission, celui qui semblait invincible…qu’il puisse ressembler à cela, c’était impossible…
Ce fut Hank qui brisa le silence.

« T’as pas à demander, Nick…tu nous as sortis de la merde, et tu as fais de nous des êtres un peu moins mauvais qu’avant…vas-y, balance.
- Bien. »

Nick sourit. Il savait, il espérait qu’ils allaient dire cela.

« Il y a quelques jours, une école privée a été attaquée à New York. Cette école était très spéciale : elle n’abritait que cinq élèves, spéciaux aussi.
- Spéciaux ? Comment ça ?
- J’y viens, Janet. Vous le savez, de plus en plus des rumeurs circulent dans la ville et le monde comme quoi des êtres humains auraient des pouvoirs extra-humains…ils pourraient faire des choses au-delà du possible, et feraient ainsi des merveilles…
- Ouais…des légendes urbaines, c’est pas nouveau. Et alors ?
- Et bien, Steve…et bien tout cela est vrai. Les mutants, c’est ainsi que l’on les appelle, existent, et peuvent faire des choses extraordinaires grâce à un ADN différent du nôtre, qui « libère » les capacités que nous avons en nous… »

Fury s’attendait à voir de la surprise sur le visage de ses interlocuteurs, mais il n’en trouva pas et fut légèrement surprit lui-même par cela. Les membres de son ancienne équipe comprenaient facilement cela, car il était possible pour eux que l’être humain n’ait pas libéré tous ses mystères, et surtout après l’histoire de Jones et sa fameuse dope, plus rien ne leur paraîtrait étrange…

« Mmh…et alors ? Ils se sont défendus ?
- On ne sait pas. Ils ont été agressés et se sont enfuis, et leur professeur a semblé assez étrange…de plus d’autres événements ont attirés mon attention : un simple barman a été tué dans ce quartier, un homme inconnu est mort à Hell’s Kitchen…dans chacun de ces quartiers sévit Spider Man ou DareDevil, des soi disantes légendes urbaines qui semblent bien réelles. Et si on rajoute les Krees qui nous ont attaqués…
- Mmh… »

Rogers commençait à réfléchir à la situation.

« Ca voudrait donc dire qu’il y a un lien entre ces affaires ?
- C’est évident…quelqu’un cherche à déstabiliser Spider Man, Dare Devil et ces mutants…et nous, aussi…mais pour quelle raison ? Personnellement, je crois que j’ai pas fais quelque chose d’assez salaud à quelqu’un pour qu’il se déchaîne comme ça…du moins, depuis un an…
- Je ne sais pas, Tony. Mais il faut que je le découvre. Malheureusement, quand j’ai essayé d’en savoir plus, l’instigateur de tout cela a voulu que je cesse, et j’ai refusé…et ça a donné…ça… »

Fury montra son visage.

« Si je vous ai convoqués, c’est pour vous demander de m’aider. L’équipe est suspendue, et Natasha et Sharon tentent de négocier son retour, mais ça ne sera jamais fait à temps…et ça va exploser bientôt, j’en suis sûr. Et je ne veux pas que ma ville devienne une zone de guerre entre mutants, justiciers et malfrats…je sais que ce que je vous demande est dangereux et fou…et c’est totalement non officiel…on aura presque aucun moyen, sauf nos tripes et nos capacités…les flics sont débordés, et la police est encore trop fragile…donc j’ai besoin de vous…j’ai besoin de votre aide…je sais que vous avez subis comme moi l’attaque contre le QG, et que vous allez sûrement refuser mais…réfléchissez, au moins…vous savez que vous allez bientôt passer en jugement pour ce qui s’est passé, et ce que vous avez fais…c’est un énorme risque, et si on se fait choper, ça sera pie pour vous mais…mais imaginer si on réussit…si ça marche…je suis presque sûr que ça ira mieux pour vous, plus simple…
Je vous demande de m’aider, je vous demande d’aider la ville…parce que…parce que je suis seul, seul contre ce dingue qui veut prendre la ville et…et seul, je ne peux rien… »

Nick baissa lentement les yeux. Il semblait si faible, si fatigué, si blessé…et pourtant, sa détermination était presque palpable. Même au fond du trou, Fury restait un combattant, un flic…et cela forçait le respect.
Après quelques secondes, le policier remonta la tête et vit quatre faces souriantes. Ce fut Janet qui parla en s’avançant légèrement, se décollant pour la première fois de Hank.

« Nick…t’avais pas besoin de demander : on est nés pour foutre la merde, et t’es le seul à pouvoir nous canaliser assez…on va t’aider, je tiens trop à New York et à ses baggels pour laisser quelques dingues en faire ce qu’ils veulent… »

Un immense sourire de soulagement s’afficha alors sur le visage de Fury.

« Ok. Merci à vous. Au travail, maintenant… »







« La guerre ? Tu veux faire la guerre ? Dans New York ? Mais t’es timbré ? »

Ben venait de s’exclamer ainsi après que Red Richards leur ait annoncé calmement qu’il voulait répliquer à celui qui avait déclenché les hostilités en tuant leurs proches. Matt était à ses côtés. Il semblait calme, mais un feu brûlant était en lui, et si son ami Reilly montrait son désaccord, lui le cachait, ce qui n’était pas une bonne chose…

« Oui. »

Richards sourit doucement avant de reprendre.

« Vos proches ont été tués, une des nôtres aussi. Vous voulez la vengeance, nous aussi. Mais l’ennemi est puissant. Organisé. Fort. Et se croit invincible. Il l’est peut-être, mais il a des failles. C’est ce qui va le perdre. Mais pour le vaincre, il faudra faire certaines choses que vous risquez de réprimer…
- Comme ?
- Attaques illégales, violence, meurtres possibles…j’essayerais de faire en sorte qu’il n’y ait pas trop de victimes, mais… »

…Mais il ne pousserait pas trop son bon vouloir au-delà du minimum souhaitable. Ce qu’il ne disait pas, les deux adolescents le comprenaient. Ils restèrent quelques instants silencieux, réfléchissant doucement à cela…

Ben se demandait ce qu’il devait faire : devait-il aller avec eux ? Devait-il aller se battre à leurs côtés contre celui qui avait tué Georges ? Georges…son ami, presque un deuxième père…mort…mort, par sa faute. Il voulait se venger, mais à quel prix ?
Des petites voix au fond de lui lui rappelèrent alors qui il était…Spider Man…l’avatar du Dieu Araignée…ses ancêtres lui rappelaient tout cela…et Reilly savait que, pour ce moment-là, le vieil adage « œil pour œil, dent pour dent » pouvait être utilisé…

Matt, lui, se demandait ce qu’allait faire Ben…il criait vengeance, bien sûr, mais pouvait-il faire confiance à Richards et sa clique ? Et pouvait-il même faire confiance à…Ben ? Vu la rage qu’il avait manifesté quand ils avaient rencontrés Nefasth, cela était difficile à dire…mais comment ne pas le comprendre ? Reilly avait dû vivre tant d’épreuves…
Murdock soupira alors…que devait-il faire ? Stick était mort, Elektra avait été presque traumatisée…la solution proposée par Red n’était peut-être pas la bonne, mais…avaient-ils vraiment le choix ? Pouvaient-ils vraiment faire autre chose ?

Matt se tourna vers Ben et lui fit un petit signe de tête, à qui Reilly répondit par un acquiescement. Ils se tournèrent ensuite vers Richards.

« C’est d’accord. On va vous aider. Mais d’abord, dis-nous qui est celui qui a fait cela. Qui va subir notre courroux et notre vengeance. »

Red sourit alors. Il commençait à gagner la partie…

« Mais bien sûr, DareDevil. L’être qui a fait tout cela…celui responsable du meurtre de nos proches…s’appelle…Lex Luthor… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Episode 8 Vengeurs, Rassemblement! par Ben Wawe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Recherche] vengeurs et dragons de feu plastiques
» Rassemblement de sorcières
» Lambton bouge, un lieu de rassemblement pour les animations!
» rassemblement de modelisme (66)
» Episode 2.15: Phases

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Urban Comics :: Séries en cours :: Evénements :: Urban War-
Sauter vers: